A notre ecolodge ou notre bivouac de charme dans l’atlas marocain, partagez la vie des berbères, et participez à la mise en place d’un tourisme responsable et durable au Maroc

Tant au niveau de leur concept que de leur fonctionnement, nous avons voulu que notre ecolodge dans l’atlas marocain, et notre bivouac, s’intègrent dans les critères d’un tourisme responsable,  facteur de développement durable au Maroc, avec :

► la gestion par l’habitant de notre ecolodge & de notre bivouac,

► la gestion écologique des déchets & et un impact minimum sur l’environnement,

► La mise en place d’une agriculture biologique sur ces sites

► la création de sources de travail directes & indirectes sur le territoire

► la protection du patrimoine culturel & architectural

Notre ecolodge Maroc est  labellisée « Clef Verte », premier Label environnemental international pour l’hébergement touristique écologique

A notre ecolodge berbère, Saïd et Fatou, Fatima, Touda et Rabha vous réserveront le meilleur accueil. Ils auront tous à cœur de vous faire partager leur culture et leurs traditions amazighe, au sein d’une nature préservée. C’est un lieu confortable, idéalement situé, pour toute personne recherchant calme, authenticité et dépaysement.

Au fil des jours, balades dans les montagnes environnantes ou randonnées passant par notre ecolodge ou notre bivouac Atlas, vous mèneront à la rencontre des familles berbères Ait Sukhmane.

A partir de notre ecolodge, vous pourrez aussi aller à pied à notre bivouac de charme sur les hauts plateaux du Kousser, où 40 familles berbères continuent la vie nomade avec leurs troupeaux. Fadma Ourjdal vous y accueillera ; elle aura à cœur de vous offrir le meilleur.

Choisir des vacances au Maroc à notre ecolodge ou notre bivouac dans l’atlas marocain, c’est choisir de rencontrer ses habitant et partager des moments forts accueillants/accueillis.

A la fin des moissons ont lieu les moussem. Ceux de la vallée sont réputés pour avoir conservé leur authenticité, notamment à Imilchille moussem des fiancés. Pendant six jours et cinq nuits, garçons et filles tournent au son hypnotique des talountes, larges tambourins. Ils chantent des vœux de bonheur et de prospérité. Côte à côte, les danseurs s’observent discrètement et jaugent leur chance, sous l’œil vigilant des parents, car ce sont eux qui iront faire la demande en mariage pour leur fils.